Rapprochements avec la communauté (humaine et animale!)

DSC_0569
On a parfois plusieurs spectateurs quand on travaille!

Cette semaine a été une autre semaine pleine de rebondissements. D’abord, nous étions supposés commencer le béton cette semaine, mais l’un des fournisseurs n’a pas pu nous livrer le gravier à temps, reportant la fabrication du béton à la semaine prochaine.

Un ingénieur en irrigation du gouvernement est venu nous donner des conseils et nous confirmer l’emplacement des boîtes de division de l’eau (là où se trouve la jonction avec les canaux secondaires). Nous avons donc pu creuser l’emplacement de celles-ci, en plus de continuer le creusage du canal, qui avance de bon train.

DSC_0555
Déchargement d’un camion de gravier

Nous avons également eu une rencontre importante cette semaine. En effet, tous les ‘leaders’ y étaient: comité de construction, groupe de femmes, représentant des fermiers, officier exécutif du village, dirigeant de notre partenaire local, MVIWATA Manyara, et représentante du district. L’avancement du canal a été discuté, mais le sujet le plus important a été l’égalité homme-femme dans le projet. On nous a assuré une fois de plus qu’il y aurait plus de femmes impliquées dans toutes les étapes du projet.

C’est également à ce moment que nous avons eu vent de terrains vendus par le gouvernement du village. Cela faisait un moment que nous discutions pour tenter de trouver un terrain afin que les femmes puissent profiter pleinement de leurs récoltes, mais les terrains disponibles se font rares dans un si petit village. Ces terrains représentent donc une occasion en or pour nous, surtout que les terres sont irriguées à l’aide de pompage provenant d’un ruisseau tout près. Rien n’est confirmé, mais le GCIUS compte faire l’acquisition des terrains, d’une superficie totale de 40m x 40m, d’ici la semaine prochaine. Il va sans dire que le prix des terrains n’est en rien comparable à ceux du Québec! Si la transaction se déroule bien, cette terre accueillera une coopérative de fermières créée par le GCIUS. Les femmes de cette coopérative pourront profiter des revenus occasionnés, pour elles et leurs enfants, et pourront développer des compétences importantes en agriculture et en gestion. Également, cette terre pourrait fournir une belle opportunité pour un projet d’ingénierie: elle est comme une toile sur laquelle la créativité du GCIUS pourra être exprimée.

Ceci était un gros rebondissement, mais la plus grande surprise cette semaine a été une invitation de la part de fermiers à un mariage. Évidemment, nous avons sauté sur l’occasion pour expérimenter le mariage tanzanien et en découvrir un peu plus sur leur culture! Après être allés acheter le cadeau de mariage, nous sommes arrivés un bon trois heures en retard à la cérémonie et, comme de fait, celle-ci ne faisait que commencer. C’était vraiment une expérience hors du commun, avec beaucoup de chants. Les gens étaient très contents de nous y voir et nous ont même demandé un discours, ce que Charles a fait avec plaisir. Nous avons même eu des photos avec les mariés!  Malheureusement, ceux-ci n’avaient pas l’air des plus heureux de s’unir…

La réception a aussi été remplie de chant et de danse.  Quand il fut le temps de donner le cadeau, après avoir attendu plus d’une heure la famille de la mariée qui voulait plus d’argent pour leur fille, nous avons dû danser pour se rendre sous la tente des mariés. Nous avons ensuite donné notre cadeau, soit une corde et une somme d’argent suffisante pour que le couple s’achète une chèvre.

Finalement, les membres du GCIUS ont profité de cette semaine pour faire un premier safari, dans le Parc National du Lac Manyara. C’était une première pour tous! Ce fut vraiment une journée inoubliable : beaucoup d’animaux, une voiture de rêve et surtout, de la bonne compagnie! Nous avons pu expérimenter les animaux de très proche, surtout les éléphants et les babouins, qui se tenaient souvent à quelques mètres seulement de l’auto. Les paysages également étaient magnifiques, avec les décors de savane et les baobabs.

Dans la semaine qui suit, guettez l’apparition de notre première ‘Chronique du Baobab’ sur Facebook, un court vidéo qui résume bien nos débuts sur le chantier!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s